Appel à candidatures : Bourses MECAM 2023/2024

Le Centre Mérian d’études avancées au Maghreb (MECAM) lance un appel à candidatures pour neuf bourses destinées à des chercheurs postdoctoraux et avancés en sciences humaines et sociales pour la période allant de septembre 2023 à avril 2024. Sous le thème général « Imaginer l’avenir : Dealing with Disparity », le MECAM se consacre à un programme de recherche encadré par cinq « domaines de recherche interdisciplinaires » (IRF) interdépendants : Esthétique et pratique culturelle, Inégalité et mobilité, Mémoire et justice, Ressources et durabilité, et Identités et croyances. Les candidatures doivent être liées à au moins un des IRFs. Cet appel à candidatures est ouvert aux chercheurs de tous les pays, y compris la Tunisie.

Le MECAM a été créé à l’Université de Tunis/Tunisie en octobre 2020 pour renforcer l’internationalisation, la recherche universitaire libre et la coopération dans les sciences humaines et sociales dans, avec et à travers le Maghreb, et d’autres régions du monde.

Date limite : 15 février 2023, 24 heures CET.

Subject to the granting of funds by the third-party sponsor

images
Cliquez ci-dessous pour télécharger les documents

Le Centre Merian d’études avancées sur le Maghreb (MECAM), basé à Tunis, est un nouveau cadre institutionnel pour la recherche interdisciplinaire, transrégionale et intergénérationnelle. En tant qu’institut d’études avancées, il se consacre à l’échange académique libre en se concentrant sur les processus et les questions sociales et politiques qui divisent et relient le Maghreb, le Moyen-Orient et l’Europe historiquement et à notre époque – par exemple, les croyances, la distribution des ressources, la migration, l’état de droit, les conflits socio-économiques et la justice (transitionnelle). Le MECAM vise à construire et à renforcer les réseaux scientifiques entre la Tunisie et l’Allemagne, à travers le Maghreb, le Moyen-Orient, l’Europe et d’autres régions du monde. A partir d’un point de vue maghrébin, le thème principal du MECAM « Imaginer l’avenir – Faire face à la disparité » aborde les processus complexes de (re)négociation des expériences sociétales en idées pour l’avenir (« imaginer l’avenir ») dans le contexte de différentes formes et échelles de disparité et de conditions inégales (« disparité »). Il explore le lien entre la disparité multidimensionnelle et les possibilités de construire et de négocier des futurs à travers cinq domaines de recherche interdisciplinaires (IRF) : « Esthétique et pratique culturelle », « Inégalité et mobilité », « Mémoire et justice », « Ressources et durabilité », et « Identités et croyances ».

Avec cet appel à candidatures, le MECAM invite les post-docs et les chercheurs avancés en sciences sociales et humaines à postuler pour des bourses individuelles avec leurs propres projets de recherche liés à un ou plusieurs des domaines de recherche interdisciplinaires (IRF) du MECAM qui, sous le thème directeur « Imaginer les futurs : Dealing with Disparities », traitent des questions suivantes :

Questions sur la manière dont les formes esthétiques et les pratiques culturelles influencent le processus par lequel les modèles et les imaginations du futur sont exprimés et (re)négociés. Il étudie également la manière dont les disparités et les transformations politiques et sociétales influencent les pratiques esthétiques et culturelles.

Qui se concentre sur les inégalités sociales et économiques, le sentiment d’insécurité qui en résulte, et leur rôle dans la (re)négociation des visions et des modèles de l’avenir. L’IRF explore spécifiquement la manière dont les différentes formes de disparité (y compris les décisions politiques concrètes) stimulent ou freinent la mobilité et comment, à son tour, la mobilité peut exacerber ou atténuer l’inégalité

Qui examine les héritages du passé, y compris leurs perceptions et cadres juridiques, politiques et culturels en relation avec différentes évaluations du présent et avec des modèles et des (re)négociations de l’avenir. La recherche fera la lumière sur la manière dont l’accès différentiel au pouvoir politique façonne les questions de responsabilité, d’établissement des faits, d’amnistie, de réformes judiciaires, de revendications en matière de droits de l’homme et de sources légitimes du droit dans les sociétés post-conflit et au-delà

Qui étudie comment les sociétés en général et les décideurs politiques en particulier font face aux disparités socio-économiques croissantes et aux problèmes environnementaux grandissants. Cet IRF étudie quels modèles économiques pourraient garantir un avenir politiquement, socialement et écologiquement durable. Les modèles économiques rentiers et extractivistes du Maghreb/Moyen-Orient sont particulièrement abordés ici, car ils génèrent des formes particulières de disparités et donc des visions intéressantes de l’avenir.

Qui examine les identités et les systèmes de croyance coexistants, parfois concurrents, qui sont en partie influencés par la dynamique du pouvoir politique. Les disparités sont ressenties, perçues et articulées très différemment du point de vue des diverses identités et croyances, ce qui entraîne des manières pluralistes de (re)négocier les imaginations et les modèles de l’avenir. Les centres de recherche possibles sont donc des sujets tels que la pensée réformatrice arabo-musulmane, la future manifestation de l’Islam politique au Maghreb, et les enchevêtrements de l’histoire islamique et son interaction avec la modernité.

ÉLIGIBILITÉ & MOTIVATION

Les candidatures de postdocs et de chercheurs avancés de tous les domaines des sciences sociales et humaines, de tous les pays, sont les bienvenues si

– Vous souhaitez discuter de vos recherches dans le cadre du thème principal du MECAM « Imaginer les futurs – Gérer les disparités » avec des collègues du Maghreb, du Moyen-Orient, d’Europe et d’autres régions du monde.

– Vous souhaitez vous engager dans un travail collaboratif, dans des débats et des échanges avec d’autres chercheurs travaillant sur des sujets liés aux cinq IRF.

– Vous souhaitez revisiter vos recherches d’un point de vue différent.

– Vous voulez faire partie d’un (nouveau) réseau d’échanges et de débats interdisciplinaires, intergénérationnels et transrégionaux sur la disparité et les modèles d’avenir concurrents qui coexistent dans les sociétés du Maghreb contemporain, de l’Europe et d’autres régions du monde.

 

 

NOTRE OFFRE

BOURSES DE RECHERCHE

Six post-doctorants et trois chercheurs avancés seront invités en tant que MECAM Fellows sur la base d’une évaluation de la qualité et de l’originalité de leur proposition de recherche par un comité consultatif international. Les projets devront aborder un ou plusieurs des thèmes esquissés dans les IRFs. Les boursiers doivent effectuer une résidence de huit mois maximum à Tunis, du 1er septembre 2023 au 30 avril 2024. Pendant la période de résidence, les boursiers du MECAM ont la liberté de travailler sur des projets de recherche individuels qu’ils ont eux-mêmes choisis, ainsi que des opportunités d’échange au sein et en dehors du MECAM, avec leurs co-boursiers, et des collègues de Tunisie et des réseaux du MECAM. Les boursiers participent à des séminaires sur place et doivent travailler régulièrement au MECAM. Ils seront invités à des formats qui soutiennent le travail collaboratif et à participer à la vie académique du MECAM. Tout en développant leurs propres recherches, les boursiers sont censés présenter leurs travaux à leurs co-boursiers et en étroite coordination individuelle avec une université tunisienne. De plus, les boursiers s’engagent à participer à des colloques hebdomadaires en personne, à contribuer à un article du MECAM et à co-organiser un atelier en personne dans le cadre du séminaire des boursiers du MECAM (« MECAM Spectrum ») avec la participation des chercheurs principaux du MECAM travaillant sur les IRFs et/ou des experts externes. Le MECAM accueillera les boursiers sélectionnés à Tunis. Dans des cas exceptionnels dus à la pandémie, les bourses peuvent être organisées dans un format hybride, où le boursier reste dans son lieu de résidence habituel pour une partie de la bourse. Les candidats retenus deviendront des « boursiers du MECAM » avec tous les droits et obligations y afférents : Les frais de déplacement et de réinstallation seront compensés selon le principe « pas de gain/ pas de perte ». En outre, les frais de recherche prouvés peuvent être remboursés jusqu’à un montant de 1000 EUR. Une allocation mensuelle sera attribuée pendant la durée de la bourse selon le même principe de « no gain/no loss ».

 

RÉSEAU

Les boursiers du MECAM feront partie d’un réseau, qui sera construit par les groupes de boursiers suivants au cours des prochaines années, et par les chercheurs des institutions qui sont impliquées dans le cadre institutionnel. MECAM et ses institutions partenaires offrent des opportunités de mise en réseau et de publication via des réseaux, des formats et un soutien spécifiques.

 

ÉCHANGE ET DÉBAT

L’objectif principal du MECAM est de créer un cadre flexible et de haute qualité pour l’échange et le débat entre pairs entre des chercheurs de différents pays, de différentes disciplines et à différentes phases de leur carrière universitaire : La bourse combine des formes d’échange et de débat virtuelles et en personne, et facilite la collaboration et l’engagement avec les chercheurs des institutions partenaires du MECAM, les étudiants et le grand public. Les directeurs et le bureau de coordination du MECAM à Tunis soutiendront les boursiers pendant leur séjour au MECAM. Une partie de la vie académique du MECAM est le séminaire des boursiers (« MECAM Spectrum ») dans lequel les boursiers présentent leur travail aux autres boursiers, un séminaire où ils peuvent inviter des personnes extérieures au MECAM. Les partenaires du MECAM offrent d’autres possibilités de publication et d’échange.

INDEPENDANCE

Les boursiers du MECAM sont libres de poursuivre leurs projets de recherche individuels sous la forme de leur choix, qu’il s’agisse d’un article universitaire, d’un essai, d’un document d’orientation, d’un livre, d’un rapport, etc. Les projets peuvent avoir des composantes particulières de recherche sur le terrain ou en archives (à Tunis, et/ou dans un État voisin du Maghreb si la durée n’entre pas en conflit de principe avec l’obligation de résidence.

 

SUPPORT

MECAM met à la disposition de ses boursiers des espaces de travail partagés ainsi que des facilités de publication pour des formats de publication en libre accès et avec comité de lecture grâce aux infrastructures de MECAM et de ses partenaires. Il offre un soutien logistique pour le voyage, l’hébergement et la recherche sur le terrain en Tunisie. En outre, l’échange entre les boursiers est soutenu par un espace de travail numérique sécurisé (TrafoHub) et d’autres outils numériques.

 

VOTRE CANDIDATURE

MECAM confie à son institution partenaire, le Forum Transregionale Studien à Berlin, le traitement des données personnelles des candidatures. Par conséquent, nous vous prions de bien vouloir soumettre votre candidature via la plateforme de candidature en ligne sécurisée du Forum Transregionale Studien avant le 15.02.2023, 24.00h CET :

Les candidatures envoyées par e-mail ne seront pas prises en compte. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter l’équipe de coordination du MECAM : mecam-office@uni-marburg.de

Dans le cadre de votre candidature, il vous sera demandé de préparer et de télécharger :

  • Curriculum vitae incluant les publications (2-3 pages),
  • Une proposition de recherche : Un court résumé de votre projet (max. 1000 mots),
  • Noms et coordonnées de deux personnes de référence (membres du corps enseignant de l’université ou praticiens dans un domaine en rapport avec le projet du candidat ; aucune lettre de recommandation n’est requise),
  • Un échantillon d’écriture récent : article de journal (publié ou à paraître), livre ou chapitre de thèse.

Le MECAM demande que les candidatures soient soumises en anglais ou en français. Les langues de travail du MECAM sont l’anglais, le français et l’arabe. Les candidats doivent être capables de communiquer dans au moins deux de ces langues, et il est souhaitable qu’ils puissent publier et présenter leurs recherches dans plus d’une langue de travail.

Les candidatures sont évaluées par des universitaires internationaux de renom qui sont membres du Conseil consultatif international du MECAM. Tous les candidats seront informés du résultat du processus de sélection en mai 2023. Les principaux critères de sélection sont le mérite académique, l’expertise thématique et régionale, la motivation générale, la qualité de la recherche innovante proposée liée au cadre thématique des IRF et la maîtrise de la langue.

L’interrégionalisme, l’interdisciplinarité et l’intergénérationnalité seront reflétés dans les bourses : Nous accueillons donc favorablement la coopération universitaire entre les chercheurs d’Allemagne, de Tunisie, de la région plus large de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, et de la communauté universitaire internationale. Nous souhaitons également promouvoir la diversité à travers des perspectives interdisciplinaires issues de diverses disciplines des sciences sociales et humaines et contribuer au renforcement de la coopération académique entre les universitaires de premier plan et les jeunes chercheurs. Ce dernier point vise à aider les jeunes universitaires à s’intégrer dans les structures de recherche et à construire ainsi des réseaux interrégionaux durables.

Le MECAM suit de près l’impact de la pandémie de coronavirus, mais prévoit actuellement de maintenir la bourse telle qu’annoncée dans cet appel à candidatures.

 

CADRE INSTITUTIONNEL – QU’EST-CE QUE LE MECAM ?

Le « Merian Centre for Advanced Studies in the Maghreb » (MECAM) a été fondé en avril 2020 en tant que centre international de recherche interdisciplinaire et d’échanges universitaires. Il est situé à l’Université de Tunis/Tunisie. Le MECAM est une entreprise commune d’un consortium d’institutions de recherche tunisiennes et allemandes renommées : Il est coordonné par la Philipps-Universität Marburg et l’Université de Tunis et soutenu par l’Universität Leipzig, l’Institut allemand d’études mondiales et régionales (GIGA) à Hambourg/Allemagne, le Forum Transregionale Studien à Berlin/Allemagne et l’Université de Sfax/Tunisie. Pendant une phase préliminaire de trois ans (2020-2023), ce consortium est chargé du développement institutionnel du MECAM et de la préparation de la phase principale du projet (2023-2032).

Les institutions partenaires du MECAM :

  • Philipps-Universität Marburg, Marburg : Philipps-Universität Marburg, Marburg : La Philipps-Universität Marburg, avec ses 25.000 étudiants, a un centre de recherche sur les études régionales, ce qui se reflète par exemple dans le Centre d’études du Proche et du Moyen-Orient (CNMS). Le CNMS est impliqué dans le MECAM, aux côtés d’autres institutions et départements interdisciplinaires, notamment le Centre d’études des conflits, le Département d’histoire et d’études culturelles, les Instituts d’études des médias et de philologie romane, et le Département de mathématiques et d’informatique.
  • Université de Tunis, Tunis : L’Université de Tunis a été fondée en 1960 et est aujourd’hui, avec quelque 20 000 étudiants, l’une des plus grandes universités de Tunisie, dotée d’un vaste portefeuille de recherche et d’enseignement et jouissant d’une réputation exceptionnelle d’excellence en matière de recherche dans toute la région.
  • Universität Leipzig, Leipzig : L’Universität Leipzig est une université allemande qui compte environ 30 000 étudiants. Dans la structure institutionnelle du MECAM, l’université est représentée par l’Institut de géographie, l’Institut d’études orientales et le Programme de formation des petites entreprises (SEPT). L’Institut de géographie se concentre sur la région méditerranéenne.
  • Institut allemand d’études mondiales et régionales (GIGA), Hambourg : Le GIGA est un institut de recherche indépendant basé à Hambourg, en Allemagne, qui mène des recherches sur la politique, l’économie et la société en Afrique, en Asie, en Amérique latine et au Moyen-Orient, ainsi que sur les questions mondiales. Au sein du MECAM, l’Institut GIGA pour les études sur le Moyen-Orient (IMES) est particulièrement impliqué.
  • Forum Transregionale Studien, Berlin : Le Forum Transregionale Studien est une plateforme qui encourage l’internationalisation de la recherche en sciences humaines et sociales. Il permet la collaboration entre chercheurs de différentes disciplines et attribue des bourses à des chercheurs du monde entier.
  • Université de Sfax, Sfax : L’Université de Sfax est située dans la deuxième plus grande ville de Tunisie et important centre économique du sud du pays. Elle est fréquentée par 35 000 étudiants.

Le ministère fédéral allemand de l’éducation et de la recherche soutient et finance la création de ce centre international de recherche en sciences humaines et sociales.

L’Université de Tunis fournit l’infrastructure pour l’installation du MECAM à Tunis, y compris les locaux et les ressources complémentaires, au sein de l’Institut Supérieur des Etudes Appliquées en Humanités (ISEAHT) de Tunis.

Français