LIPPERT, Lisa M. Sarida

(Candidate au doctorat, Centre Carl Friedrich von Weizsäcker pour la recherche sur la science et la paix (ZNF), Université de Hambourg / Allemagne)

Lisa M. Sarida Lippert est candidate au doctorat au Carl Friedrich von Weizsäcker – Centre for Science and Peace Research (ZNF) à l’Université de Hambourg. Elle a étudié les sciences politiques à l’Université Gottfried Wilhelm Leibniz de Hanovre et à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, et est titulaire d’une maîtrise en études sur la paix et les conflits de l’Université Otto von Guericke de Magdebourg.

Depuis 2018, elle travaille au groupe de recherche « Utilisation conflictuelle de la terre et de l’eau » (Conflicting Use of Land and Water) du ZNF, avec des collègues de biologie et de sociologie. Son projet de doctorat étudie les pratiques quotidiennes des petits agriculteurs dans les zones arides avec une étude de cas dans la région au sud du parc national de Bouhedma, en Tunisie.

Les domaines d’intérêt académique de Mme Lippert sont la recherche interdisciplinaire sur la paix communautaire et la gestion des conflits et leurs liens avec la distribution et l’utilisation des ressources naturelles, notamment en ce qui concerne la désertification et la pénurie d’eau.

Projet Ressources et durabilité 

Projet : Doing Peace in Drylands

Le réchauffement climatique, la désertification et la pénurie d’eau défient sévèrement les conditions de vie des populations rurales. Cependant, l’épuisement des ressources naturelles et les formes d’utilisation concurrentes ne conduisent pas nécessairement à des conflits violents, comme le montrent des recherches récentes. Elles constituent également une opportunité pour la coopération environnementale, l’empowerment des communautés et la prévention des conflits, alors que la littérature sur le changement climatique et les conflits souffre d’un biais de sélection des cas, ce qui conduit à négliger l’option des résultats pacifiques. Afin de comprendre la dynamique présente dans un contexte de changement climatique et de conflit, les chercheurs sont encouragés à s’intéresser de plus en plus aux contextes pacifiques et non violents.

Le projet proposé reprend cette idée. Il étudie les pratiques quotidiennes des petits agriculteurs dans la région située au sud du parc national de Bouhedma en posant les questions de recherche suivantes :

  • Comment naviguent-ils dans les défis quotidiens liés aux ressources naturelles ?
  • Comment s’adaptent-ils à la dégradation des terres et à la privation écologique ?
  • Quel rôle les femmes jouent-elles dans ce contexte et comment le genre est-il présenté ?

Le projet contribue à une meilleure compréhension de la façon dont les communautés rurales des zones arides négocient les ressources naturelles au quotidien et des conséquences que cela porte sur la paix (locale) et la prévention des conflits.

Contact : lisa.lippert[at]uni-hamburg.de

Pour plus d’informations : Cliquez ici  

Français