Angela Rabing

(PhD candidate, Bremen)

Angela Rabing (M.A.) est une spécialiste du cinéma et des médias et doctorante à l’Institut d’histoire de l’art – études cinématographiques – éducation artistique (IKFK) et ZeMKI de l’Université de Brême, en Allemagne, depuis 2017. Elle a étudié les médias et la communication et a obtenu son master à l’université Ruhr de Bochum en études des médias. Son projet de doctorat actuel étudie l’esthétique numérique du réalisme filmique, en se concentrant sur les longs métrages et les documentaires tournés sur des appareils numériques tels que les smartphones. Ses recherches portent sur le réalisme filmique, le film numérique, le film documentaire, le film sur smartphone, le film et la migration et le cinéma queer. Elle a actuellement édité un numéro de la revue de recherche en ligne nachdemfilm.de sur le thème « Esthétique et théorie du film numérique » (No18/2020) et est co-éditrice de deux volumes suite à la Conférence internationale du film de Brême, dont un volume sur « Cinema Crossing Borders » (Pauleit/Rabing (ed) : Grenzüberschreitendes Kino, Bertz+Fischer, 2019).

Projet Esthétique et Pratique Culturelle 

Projet : Documentations numériques des mouvements migratoires

Le projet de recherche vise à analyser les films documentaires numériques sur les mouvements migratoires actuels du point de vue de leurs stratégies esthétiques visant à créer un réalisme cinématographique. La migration ainsi que les médias numériques sont deux des facteurs dominants des récents changements sociaux, politiques et culturels dans le monde. Cela est particulièrement vrai pour la région MENA et le Maghreb, où se déroulent LES SAUTEURS (2016) et MIDNIGHT TRAVELER (2019). Les deux films sont tournés sur des appareils numériques tels que les téléphones portables et peuvent être compris comme des contre-images audio-visuelles aux récits d’une  » crise des réfugiés  » ou d’une  » crise de la représentation « . L’analyse attire l’attention sur deux concepts esthétiques qui sont étroitement liés aux médias numériques et à la migration : l’incertitude et la mobilité. Alors que les médias numériques sont souvent discutés en termes de manipulation et de « fake news », le projet s’interroge sur l’esthétique, les pratiques et les stratégies du réalisme cinématographique qui sont déployées et sur la manière dont les médias numériques soutiennent ou sapent une esthétique du réalisme cinématographique. En outre, l’analyse se concentrera sur les liens entre la migration et la numérisation, tels qu’ils sont interconnectés dans les films documentaires examinés, ainsi que sur leurs implications esthétiques et culturelles.

Français